Книга: Fowles J. «Mantissa»

Mantissa

Miles Green wakes up in a mysterious hospital with no idea of how he got there or who he is. He definitely doesn't remember his wife, or his children's names. An impossibly shapely specialist doctor tells him his memory nerve-center is connected to sexual activity, and calls in the even shapelier Nurse Cory to assist with treatment... In the most unorthodox of hospital rooms we eavesdrop on the serious discourse, virulent abuse and hilarious mockery of the erotic guerrilla war that is Mantissa.

Формат: Мягкая бумажная, 206 стр.

ISBN: 9780099530282

Купить за 585 руб в

Другие книги автора:

КнигаОписаниеГодЦенаТип книги
Daniel MartinPaperback. Pub Date :2004-11-04 Pages: 704 Language: English Publisher: Vintage Books Set internationally and spanning three decades. Daniel Martin is. among other things. an exploration of what it… — (формат: Мягкая бумажная, стр.) Подробнее...2004825бумажная книга
A MaggotIn his prologue, John Fowles tells us that "A Maggot" began as a vision he had of five travellers riding with mysterious purpose through remote countryside. This image gives way to another - a… — (формат: Мягкая бумажная, 462 стр.) Подробнее...1996685бумажная книга

FOWLES (J.)

FOWLES (J.)

FOWLES JOHN (1926- )

Si ses études de français à Oxford ont marqué l’œuvre de Fowles, s’il évoque Robbe-Grillet, il n’est pas prêt à le suivre jusqu’à l’abandon des formes traditionnelles du roman. Et son existentialisme n’est pas celui de Sartre. S’il reste d’autre part un romancier profondément anglais, Fowles occupe une place à part parmi ses contemporains.

On aurait pu penser qu’avec The Collector , 1963 (L’Amateur ), Fowles allait rejoindre les «jeunes hommes en colère» de l’époque. Il s’y inquiète du sort de l’Angleterre menacée par le matérialisme, le confort généralisé du Welfare State , au travers de l’histoire d’un très modeste employé soudain enrichi, qui séquestre une jeune bourgeoise, étudiante en beaux-arts, dans une cave où elle mourra. Mais déjà apparaissent d’autres thèmes chers à l’auteur, en particulier celui de la relation entre créativité artistique et sexualité. L’intrigue racontée successivement par les deux protagonistes est d’une pureté de ligne que l’on ne retrouvera plus dans les autres romans.

On peut considérer The Magus , 1966 (Le Mage ), édition revue en 1977, comme une ambitieuse histoire de la conscience occidentale au XXe siècle. Fowles s’y veut philosophe, mais à la manière de tout honnête homme, et il rassemble ici l’ensemble des thèmes qui lui tiennent à cœur. Cependant, si la fonction du roman est pour lui heuristique, il n’oublie jamais qu’il doit aussi divertir. Fowles fait ici preuve d’une imagination créatrice hors du commun. Le Mage est le livre du masque qu’on enlève et qui toujours en cache un autre. Illusion et réalité s’y rejoignent et s’y confondent inlassablement. Roman de l’ambiguïté, il valut à Fowles un grand succès «underground» aux États-Unis.

The French Lieutenant’s Woman , 1969 (Sarah ou le Lieutenant français ) est un roman historique, mais où l’auteur ne cesse d’intervenir par ses digressions, ses remarques philosophiques, morales, sociales, et où il rappelle au lecteur l’époque contemporaine qu’il confronte avec l’âge d’or victorien; c’est un roman expérimental par sa structure, la pluralité de ses dénouements qui font que l’énigmatique Sarah conservera à jamais son mystère; c’est un mélodrame victorien mais aussi un pastiche du genre; c’est un roman où l’auteur s’interrompt pour entretenir le lecteur des rapports entre l’art et la réalité; c’est un roman où l’auteur réclame pour lui-même et pour ses personnages une totale liberté. En bonne logique, une telle œuvre eût dû connaître l’échec. Il s’en est vendu des millions d’exemplaires. Elle représente un extraordinaire tour de force dû à l’exceptionnel talent de conteur de Fowles et à la prodigieuse richesse de son imagination.

Dans Daniel Martin (1977), le héros, dramaturge et dialoguiste de cinéma, est, comme tous les héros de Fowles, à la recherche de son authenticité. Mais une technique narrative sophistiquée ne suffit pas à donner de l’épaisseur à un héros assez médiocre. Le protagoniste de Mantissa (1982) est lui aussi un écrivain aux prises avec son inspiration, la Muse Érato réincarnée sous les traits d’une séduisante doctoresse qui lui applique une thérapie sexuelle active. Le roman, selon Fowles, n’aurait été publié que sous la pression de son éditeur. Dans A Maggot (1985), Fowles revient vers la manière de son premier roman historique, avec ses interventions d’homme du XXe siècle dans une histoire qui se situe dans l’Angleterre de Walpole. Cette fois les thèmes mystiques et socio-religieux prennent une place importante. Quant aux personnages du recueil de nouvelles The Ebony Tower , 1974 (La Tour d’ébène ), ils sont, comme ceux des romans, à la recherche de leur identité.

Источник: FOWLES (J.)

См. также в других словарях:

  • mantissa — [man tis′ə] n. [L, (useless) addition, makeweight, gain, ? via Etr < Celt: ? so named because it supplements the integral] the decimal part of a logarithm to base 10 as distinguished from the integral part (called the characteristic) [.7193 is …   English World dictionary

  • mantissa — man*tis*sa, n. [L., an addition, makeweight; of Tuscan origin.] (Math.) The decimal part of a logarithm, as distinguished from the integral part, or {characteristic}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Mantissa — Mantissa, 1) (lat.), Anhang an einer Schrift; 2) die hinter dem Komma stehenden Ziffern der Logarithmen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • mantissa — decimal part of a logarithm, 1865, from L. mantisa a worthless addition, makeweight, perhaps a Gaulish word introduced into Latin via Etruscan (Cf. O.Ir. meit, Welsh maint size ) …   Etymology dictionary

  • mantissa — s. f. Parte decimal dos logaritmos e de outros números …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Mantissa — The mantissa is the significand in a common logarithm or floating point number. Metaphorically, it is the part of the self that eludes conscious awareness or self understanding. Mantissa may also refer to: Mantissa (band) Mantissa (novel), a 1982 …   Wikipedia

  • mantissa — noun Etymology: Latin mantisa, mantissa makeweight, from Etruscan Date: 1846 the part of a logarithm to the right of the decimal point …   New Collegiate Dictionary

  • mantissa — /man tis euh/, n. 1. Math. the decimal part of a common logarithm. Cf. characteristic (def. 3a). 2. Obs. an addition of little or no importance, as to a literary work. [1860 65; < L, var. of mantisa addition, makeweight, said to be from Etruscan; …   Universalium

  • mantissa — man·tìs·sa s.f. TS mat. parte decimale di un numero reale positivo, spec. di un logaritmo in base dieci {{line}} {{/line}} DATA: 1934. ETIMO: dal lat. mantīssa(m) aggiunta , prob. di orig. etrusca …   Dizionario italiano

  • mantissa — skaičiaus mantisė statusas T sritis informatika apibrėžtis ↑Slankiojo kablelio skaičiaus dalis, rodanti santykinį skaičiaus dydį. Tikroji skaičiaus vertė gaunama perkėlus skaičiaus slankųjį kablelį per to skaičiaus eilės rodomą pozicijų skaičių.… …   Enciklopedinis kompiuterijos žodynas

  • mantissa — noun a) The part of a common logarithm after the decimal point. b) (mathematics and computing) The significand; that part of a floating point number that contains its significant digits …   Wiktionary


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»